VILLAGE TOXIQUE
(CREATION 2010, REPRISE 2014)

Création  participative

"C'était en 1984, un petit village de Gâtine, dans les Deux-Sèvres, résistait à l'envahisseur... le vent de la chouannerie se levait de nouveau. Les responsables de l'Andra jouaient le chaud et le froid. Les mots d'oiseaux volaient bas. La presse se passionne. Les réunions rassemblent les foules. Le champ incriminé est envahi, les CRS chargent, les coffres sautent, la vérité éclate au grand jour... Cette lutte est devenu une légende. Un mythe. Ça s'est passé au début des années 80, mais ça aurait pu avoir lieu il y a 2000 ans, partout et n'importe où ! Cette histoire demeure, cristallisée, exemplaire, à la fois lointaine et proche, alliant l'écologie et un modèle de résistance."

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
1/1

Création en 2010 lors du festival du Nombril du Monde,  avec les comédien.nes Sandrine Bourreau, Sébastien Coutant, Jacques Ledoux, Nicolas Bonneau, la voix de Yannick Jaulin et un chœur  de comédien.nes   amateur.es.

 

Reprise en 2014, toujours au Nombril du Monde, puis en tournée, dans une version allégée en Haut-Val de Sèvre et dans toute la région Poitou-Charentes avec Nicolas Bonneau, Anne Marcel et un nouveau chœur de comédiens et comédiennes   amateur.es    dirigé.es    par Anne Marcel. 

Texte Nicolas Bonneau
Mise-en-scène  Anne Marcel 

Le texte a été publié aux Editions Lansman (voir boutique)

Production   La Volige/Nicolas Bonneau (79) ; Le Nombril du Monde (79)

NOTE D'INTENTION
Village Toxique allie toutes les caractéristiques d'un projet artistique ancré dans son territoire et pouvant rayonner hors de celui-ci. 

De par son sujet, un site d'enfouissement de déchets nucléaires en Deux-Sèvres entre 1983 et 86,  il fait appel à la mémoire collective, aux souvenirs, à une histoire commune riche et permet la transmission entre générations. 

De par son processus de création, collectage, recueil de témoignages, théâtre forum, il est emblématique de la démarche de la compagnie. 

De par l'engouement suscité sa création au Nombril du Monde, auprès du public et des professionnels, ce projet est ensuite parti en tournée.  Comme lors de la création, des comédiens amateurs ont à chaque fois été investis dans ce projet, interprétant sur scène le chœur des citoyens. Village Toxique a marqué une étape dans le travail de création de la compagnie, mélangeant professionnels et amateurs, et créant une énergie de groupe sur la scène.