LA VOLIGE : LE PROJET

DIRECTION ARTISTIQUE :  
NICOLAS BONNEAU • FANNY CHÉRIAUX

DIRECTION DE PRODUCTION :
NOÉMIE SAGE

bandeau-site-2-300x156.jpeg

A la jonction entre l’art du conteur, le récit musical, les projets de territoire et les créations in situ, Nicolas Bonneau et Fanny Chériaux ont à cœur de faire de La Volige un projet résolument « pop », accessible et intelligent, pétri de culture populaire, de récits de vies, de politique, d’humanité et d’imaginaire.

Depuis 2006, Nicolas Bonneau explore  l’art du conteur et du récit, ancré dans le collectage et le théâtre documentaire, avec des formes légères capable de s’adapter à tout type de lieux, et d’autres formes plus spectaculaires destinée aux plateaux des théâtres. Une écriture au plateau, sur des sujets sociaux et politique. Un théâtre exigeant qui s’adresse au plus grand nombre    (Sortie d’Usine, Inventaire 68, Fait(s) Divers, Qui va garder les enfants, Une vie politique, Mes ancêtres les Gaulois).

 

En 2012, l’arrivée de Fanny Chériaux donne aux créations un aspect très musical, prenant une place prépondérante dans le récit et la dramaturgie (A nos héros, Ali 74, Looking For Alceste, Les Malédictions, Mes Nuits avec Patti, A nos classiques!, Monte-Cristo, Venise).

 

Les projets de territoire et de création in situ font parties intégrantes de l’ADN de La Volige. Ici la pratique du collectage y est déterminante. Ces projets ont pris leur incarnation en Haut-Val-de-Sèvre, lieu d’implantation de la compagnie, et se poursuivent aujourd'hui en itinérance auprès de nombreux théâtres. Citons La tournée des cafés oubliés (4 éditions), Fondus de Fonderie, Village Toxique, les Portraits ordinaires ou encore la direction pendant trois ans de Traverse  ! (2019-21), festival des arts de la parole en Haut-Val-de-Sèvre. Ces projets font le plus souvent partie du processus de créations des spectacles.

Depuis 2019, Nicolas Bonneau, Fanny Chériaux et Noémie Sage ont fait le choix d’une gouvernance collective et partagée. Nicolas et Fanny écrivent et mettent en scène, pendant que Noémie gère l’équipe administrative, la production, les tournées des spectacles et des créations In Situ.

 

La Volige est conventionnée par la Drac Nouvelle Aquitaine, la région Nouvelle-Aquitaine, le département des Deux-Sèvres, la communauté de commune du Haut-Val de Sèvre.

 

La compagnie est également régulièrement associé à des lieux    : Théâtre Jean Lurçat ( S.N. d’Aubusson, 2021-24), Théâtre des Sources (Fontenay aux Roses, depuis 2018 ), Théâtre de Cornouailles ( S.N. Quimper, 2019-21), Théâtre de Charleville-Mézières (2012-13), La Méridienne ( Lunéville, 2018), le Nest (CDN de Thionville-Lorraine, 2010-13).

DIRECTION

NICOLAS BONNEAU   est conteur, auteur, comédien et metteur en scène.Né en 1973 à Niort, il s’est hissé jusqu’en licence d’Histoire, a suivi une formation théâtrale auprès de Bernard Grosjean (Cie Entrées de Jeu, Paris) et s’est formé à l’art du conteur auprès de grande Claudette Lheureux au Québec. Son premier spectacle solo, Sortie d’Usine (2006) affirme une identité singulière, conjuguant une certaine tradition du conte et de l’oralité, et une forme plus moderne et spectaculaire du récit, dans une veine sociale et documentaire. Il intègre alors la structure Ici Même, devenue CPPC (Rennes). Il crée ensuite Inventaire 68 (2008), La très véridique et lamentable odyssée du peuple des nains (jeune public, 2009), Village Toxique (2010), A Nos Héros (2010), Fait(s) Divers à la recherche de Jacques B (2011), Looking For Alceste (2015), Les Malédictions (2017), Qui va garder les enfants ? (2019), Une vie politique (2020), Mes ancêtres les Gaulois (2020), Monte-Cristo (2021). Fondateur de La Volige en 2009, la rencontre avec Fanny Chériaux en 2012 s’avère déterminante, donnant aux créations futures un aspect très musical. Ils partagent aujourd’hui la direction artistique de la compagnie. Ses créations sont l’aboutissement du croisement entre l’enquête, l’écriture et l’oralité, transposant sur scène un théâtre populaire et exigeant. Les sujets abordés résonnent dans la sphère politique, sociale et humaine. Son travail est ancré dans le collectage et s’apparente à un théâtre/récit documentaire. Il est également féru de collectage et de créations de territoire in situ (Les portraits ordinaires, Fondus de Fonderies, La tournée des cafés oubliés), aime collaborer avec d’autres artistes et navigue entre la Bretagne et la Nouvelle-Aquitaine.

Nicolas 28 (recadré).jpg
PORTRAIT_2020.jpg

FANNY CHERIAUX est compositrice, autrice, chanteuse et comédienne. Formée au piano en répertoire classique, elle entame une carrière de chanteuse et musicienne. Elle a deux albums studio à son actif, Lalala, paru en 2005, et Plusieurs, en 2007 (prix coup de cœur Charles Cros), ainsi qu’un EP, Fannytastic quatuor, en 2009. Ces albums sont portés par de nombreux concerts, accompagnée d’un groupe, ou en solo. Fanny Chériaux joue également de l’accordéon, du clavier et du violoncelle électrique, se servant de sa voix atypique et volontiers androgyne pour donner vie à des personnages étranges. Elle crée la musique de spectacles de théâtre depuis 2012. En jeune public avec la compagnie de marionnettes du Théâtre des Tarabates (Philippe Saumont), avec les spectacles Namaskar, Tout ‘i Polichinelle et Mon Cirque, et au sein de la compagnie La Volige/Nicolas Bonneau avec les spectacles A nos héros, Ali 74 - le combat du siècle, Looking For Alceste, Les Malédictions et Qui va garder les enfants ? En tant que comédienne, Fanny interprète notamment des personnages dans le spectacle Mon cirque (2015) et surtout dans Les Malédictions (2017). En tant qu’autrice, Fanny collabore avec Nicolas Bonneau à l’écriture du spectacle Looking For Alceste et en tant que co-autrice et co-conceptrice au spectacle Qui va garder les enfants ? (2019) et Monte-Cristo (création 2021). En 2018, elle a crée son premier seul-en-scène de théâtre musical remarqué Mes Nuits avec Patti.

Après un master de Lettres modernes à l’Université Rennes 2,   NOEMIE SAGE intègre l’équipe des relations publiques du Théâtre National de Bretagne à Rennes.

Spectatrice depuis l’enfance elle y allie son goût du terrain, de la rencontre et du spectacle vivant. Elle rejoint ensuite l’équipe du Centre de production des paroles contemporaines, où elle est responsable de la diffusion et chargée de production pendant 8 ans.

C’est là que son chemin rencontre en 2006 celui de Nicolas Bonneau. Elle collabore depuis 2000 à l’organisation de Mythos à Rennes, festival majeur des arts de la parole. Depuis dix ans elle accompagne des productions au festival Off d’Avignon. En 2015 elle s’implante à Bordeaux pour suivre un BTS viticulture – œnologie, mais c’est finalement auprès de la Volige qu’elle s’installe en 2017. Depuis 2019 elle co-dirige la compagnie aux côtés de Nicolas Bonneau et Fanny Chériaux, en charge de la production, de l’administration et des tournées et travaille à la mise en œuvre de TRAVERSE ! qu’elle co-programme et dont elle assure la coordination générale.

IYQLE9349.JPG

L'EQUIPE PERMANENTE


Nicolas Bonneau  -   Direction artistique nicolas.bonneau@lavolige.fr

Fanny Chériaux -   Direction artistique

fanny.cheriaux@lavolige.fr


Noémie Sage -   Direction de production

noemie.sage@lavolige.fr

06 82 25 94 12

Rosa-225x300.jpg

Rosalie Laganne
Chargée d'administration

rosalie.laganne@lavolige.fr

06 22 75 24 08

20201118_150757-e1605717843650-225x300.jpg

Céline Giroux -  Présidente

photo-Angèle-225x300.jpg

Angèle Pied

Chargée de production /

Projets de territoire

angele.pied@lavolige.fr

06 37 85 43 84

damien-Dubrille1-225x300.jpg

Damien Dubrulle -  Trésorier

1608999595789.jfif

Lila Gaffiero
Chargée de communication

lila.gaffiero@lavolige.fr

06 77 52 23 24

La Volige a été accompagné depuis ses débuts par Ici Même / CPPC à Rennes (direction Mael Le Goff et Emilie Audren), Néo Scène (direction Olivier Allemand), Josette Ferrand ( présidente), Dominique Annonier (président), Théophane Gillois  (projet de territoire), Zoé Jarry  (communication et régie de tournée), Marine Cossou ( assistante de diffusion), Charlène Valentia (administration).

 
 

THÉÂTRES ASSOCIÉS

Depuis 2010, La Volige est régulièrement COMPAGNIE ASSOCIÉE auprès de différents lieux :

Théâtre Jean Lurçat, Scène Nationale d’Aubusson,

saisons 2021-2024.
Direction Christine Malard.
En savoir plus

Théâtre de Cornouaille, Scène Nationale de Quimper,

saisons 2018-2021.
Direction Vincent Léandry.

En savoir plus

Théâtre des Sources  de Fontenay aux Roses

depuis 2016.
Direction Alexandra Bic.

En savoir plus

Le Pôle Culturel des Coëvrons,

saison 2016-17.
Direction Grégoire Guillard.
En savoir plus

La Méridienne, Scène Conventionnée de Lunéville,

saison 2015-16.
Direction Yohann Mehay.

En savoir plus

Le TCM, Théâtre de Charleville Mézières,

saison 15-16.
Direction Ikbal Ben Khalfallah.
En savoir plus


Le NEST, Centre Dramatique National de Thionville-Lorraine, saisons 2010-13.
Direction Jean Boillot.
En savoir plus

DES PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

La Volige est conventionnée par :

La DRAC Nouvelle Aquitaine depuis 2018

La Communauté de Communes Haut Val de Sèvre depuis 2016

Et soutenue au fonctionnement et au projet par :

La Région Nouvelle-Aquitaine

Le Département des Deux-Sèvres

DES COLLABORATIONS RÉGULIÈRES

Collaboration production-diffusion et développement de la compagnie (2007 à 2015) : Le   Théâtre l’Aire Libre    et le   CPPC    à St Jacques de La Lande (35)

 

Collaboration diffusion : Histoire de… 

Attachée de presse, : Catherine Guizard

Au festival d’Avignon : La Manufacture, collectif contemporain.   En savoir plus et le 11.Avignon.

Co-production et soutien au structures de diffusion sur les tournées : OARA 

Et aussi :
 

Le Sillon, Clermont l'Hérault 

Maison du Conte, Chevilly Larue 

Théâtre du Cloitre, Bellac

Le Moulin du roc, scène nationale de Niort 

Le Théâtre, scène nationale d'Angoulême 

La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc 

Quai des Rêves, Lamballe

DES ÉDITEURS

 
 

COMPAGNONNAGE

Depuis 2008, le dispositif compagnonnage du Ministère de la Culture a pour but de favoriser la transmission et l’insertion professionnelle au sein des compagnies de théâtre, marionnettes, arts du cirque et de la rue. Le compagnonnage est un processus permettant, dans un temps donné de l’ordre d’une saison, l’organisation de séquences d’échanges, de travail et de vérifications entre une équipe artistique et un compagnon, jeune metteur en scène ou auteur.

Dans le cadre de ce dispositif, La Volige accompagne donc l’équipe du  Théâtre au corps.

Comment se sont-ils rencontrés ?

C’est au Nombril du Monde que j’ai découvert, avec enthousiasme, le travail de la compagnie la Volige pour la première fois, avec Village Toxique de Nicolas Bonneau, à l’époque où je choisissais de m’orienter professionnellement vers le spectacle vivant.

Pour mon premier festival d’Avignon avec le Théâtre au Corps l’été dernier, voir que nous y présentions des spectacles partant de préoccupations similaires – un regard d’homme sur la domination masculine – était une heureuse coïncidence. Quand j’ai découvert, avec les interprètes de Happy Mâle, la pièce de Nicolas Bonneau et Fanny Chériaux, Qui va garder les enfants?, nous avons été saisi·es par la proximité troublants dans certaines phrases du texte.
Il s’agissait d’une évidence artistique pour nous. Ce qui me parle intimement dans le travail de Nicolas Bonneau et Fanny Chériaux, c’est l’attention portée à la place occupée par celui ou celle qui porte le récit, qui donne une profondeur dramaturgique dans la simplicité à leurs pièces, que je souhaite pouvoir trouver dans mon travail artistique.

Eliakim Sénégas-Lajus

 

Le Théâtre au Corps intègre donc le Parcours Traverse ! du festival, parcours jalonné de rencontres artistiques dans des lieux divers avec les spectateurs.

Eliakim Sénégas-Lajus intégrera le travail de création de la compagnie en participant aux répétitions de création de Monte-Cristo ( création 21), ainsi que sur le prochain spectacle musical Venise de Fanny Chériaux, avec pour axe essentiel et commun leurs pratiques du récit.

Au-delà de ces échanges et passerelles artistiques La Volige accompagnera également l’équipe du Théâtre au corps, sur le montage de la production de Epervier(s) et la réflexion plus globale autour des stratégies de diffusion. Faire profiter de l’expérience et l’expertise de la Volige sur les montages de production, et permettre la mise en avant du projet auprès de son réseau.

C’est à la suite de ces rencontres en juillet 2019, que les deux compagnies envisagent de cheminer un temps côté à côte. L’idée d’un chemin commun, d’un partage des pratiques artistiques, nourries par des préoccupations sociétales communes, qui prennent sens et questionnent également dans l’écart de génération des deux équipes.