MES ANCÊTRES LES GAULOIS (2020)

Récit - 1h15 - A partir de 12 ans

À la manière d’une enquête historique sensible, imaginaire et politique, Nicolas Bonneau souhaite interroger notre «roman national». Il remonte le cours de son histoire personnelle à travers son arbre généalogique à partir de Pierre Bonneau, né en 1875, à Germond, dans les Deux-Sèvres. Avec Nicolas Marjault à l’écriture et à la mise en scène, ensemble, ils se posent et nous posent la question doublement trouble de l’identité personnelle et de celle de la France. Et aujourd’hui, quelle place pour le récit national ? Est-il européen ? Est-il mondialisé ? Faut-il un récit rempli de héros pour qu’un peuple puisse exister ? Dans la continuité de son travail autour de la mémoire collective, Nicolas Bonneau souhaite cultiver sa place de conteur et de passeur entre petite et grande Histoire.

Partenaires et soutiens : Le Sillon, Clermont-L’Hérault (34) • Théâtre de Cornouaille, scène nationale de Quimper (29)  •  La Canopée, Ruffec (16)  •  Les Carmes, La Rochefoucauld (16) •   La Palène, Rouillac (16)  • Association Les 3aiRes – Rouillac  Ruffec – La Rochefoucauld (16) 


La Volige est conventionnée par la DRAC Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle- Aquitaine, le Département des Deux-Sèvres, et la Communauté de Communes Haut Val de Sèvre.

NOTE D'INTENTION


« Le statut de l’Histoire de France est paradoxal. D’un côté, la légende, la mythologie nationale consacrée par l’école depuis
Jules Ferry et Ernest Lavisse, une succession chronologique organisée autour des grands événements et des grands personnages et qui façonnent notre vision du passé. De l’autre, une Histoire nouvelle, de recherche, qui pose un regard distancié sur cette façon de raconter l’Histoire, avec de multiples exemples qui remettent en cause la façon dont depuis
plus d’un siècle, on impose aux Français une mémoire collective nationaliste.
C’est cet envers du décor, cette construction imaginaire et politique que je souhaite raconter à la manière d’une enquête historique et sensible. Avec comme point de départ, mon propre arbre généalogique, remontant le cours de mon passé à partir de Pierre Bonneau, mon arrière-arrière-grand-père, né en 1875, à Germond, dans les Deux-Sèvres. Je remonte alors jusqu’à la naissance de mon propre fils, en me posant la question doublement trouble de mon identité et de celle de la France. C’est quoi le roman national ? L’expression « roman national », popularisée par Pierre Nora, est passée dans le langage courant : elle désigne le récit patriotique, centralisateur, édifié par les historiens du XIXe siècle tout à la louange de la construction de la nation. Le récit national met en avant la grandeur du pays, ses hauts faits et édulcore souvent les pages plus délicates. Il naturalise le « patriotisme », depuis les temps anciens. Dans sa version mystique, la France existerait
de toute éternité et les souverains qui se sont succédé n’auraient fait qu’accomplir une destinée quasi naturelle, transcendante. Il en existe bien sûr des déclinaisons variées, plus ou moins subtiles. 
Pour ce spectacle, j’ai fait appel à Nicolas Marjault, professeur d’Histoire et d’Histoire de l’Art à Niort, auteur de polars, mais aussi professeur de Théâtre au Lycée et cofondateur avec moi du Théâtre d’Alice en 1996 à Nantes. Ensemble, nous avons construit cette enquête intime au coeur du roman national français.»
- Nicolas Bonneau

C'EST QUOI LE "ROMAN NATIONAL" ?

L’expression « roman national », popularisée par Pierre Nora, est passée dans le langage courant : elle désigne le récit patriotique, centralisateur, édifié par les historiens du XIXe siècle tout à la louange de la construction de la nation. Le récit national met en avant la grandeur du pays, ses hauts faits et édulcore souvent les pages plus délicates. Il naturalise le «patriotisme», depuis les temps anciens. Dans sa version mystique, la France existerait de toute éternité et les souverains qui se sont succédé n’auraient fait qu’accomplir une destinée quasi naturelle, transcendante. Il en existe bien sûr des déclinaisons variées, plus ou moins subtiles.

© Pauline Legoff
press to zoom
© Pauline Legoff
press to zoom
© Pauline Legoff
press to zoom
© Pauline Legoff
press to zoom
© Pauline Legoff
press to zoom
© Pauline Legoff
press to zoom
1/1

D’autres documents sont disponible dans l’espace pro (fiche technique, intégrale, outils de communication...).
Pour y accéder, veuillez écrire à lila.gaffiero@lavolige.fr, afin d’obtenir le mot de passe.

Interprétation : Nicolas Bonneau
Ecriture et mise en scène : Nicolas Bonneau et
Nicolas Marjault
Collaboration artistique et création sonore : Fanny
Chériaux
Régie : Clément Hénon
Visuel : Ruliano des Bois